Service De Chirurgie Cancérologique Gynécologique et du Sein - Professeur Lecuru

Service de Chirurgie Cancérologique Gynécologique et du Sein

Pôle Cancérologie – Spécialités de l'HEGP.
Labellisé par l'APHP «centre expert cancer du sein» et «centre expert en oncologie gynécologique».

chirurgiegynecologique.eu


Cancer de la vulve - Traitements

La chirurgie

    La chirurgie vulvaire:
  • Vulvectomie totale radicale : traitement de référence visant à emporter l'ensemble de la vulve (grandes et petite lèvres, clitoris), les muscles superficiels de la vulve et les tissus cellulograisseux jusqu'au plan et aux fascias pelviens profonds.
  • Vulvectomie partielle, latérale (ou hémivulvectomie), antérieure ou postérieure, pour les formes très localisées (stade I).
  • Exérèses élargies (avec chirurgie au niveau des appareils urinaires ou digestifs) en cas d'extension aux organes de voisinage.
    La chirurgie de reconstruction:
  • La chirurgie d'exérèse pouvant parfois être mutilante, la reconstruction est possible en utilisant des transferts de lambeaux cutanés ou des transferts de peau et de muscles provenant de l'abdomen ou du muscle crural.
    La chirurgie ganglionnaire
  • Il est souvent recommandé de réaliser une exérèse des aires ganglionaires inguinales ( lymphadénectomie inguinale). Il existe cependant une alternative, validée scientifiquement et pratiquée à l'HEGP ; il s'agit de la technique du ganglion sentinelle.
    La technique du ganglion sentinelle. Il s'agit d'une pratique dont le principe est de connaitre le statut ganglionnaire de la maladie en prélevant les premiers relais de la chaîne ganglionnaire inguinale, en évitant ainsi l'évidement ganglionnaire total et ses complications.

    Il faut pour cela détecter les premiers ganglions.
    Cette détection est double :
  • isotopique : un produit radioactif est injecté au sein de la tumeur la veille de l'intervention en médecine nucléaire, des clichés de repérage sont réalisés le lendemain avant l'intervention, et le chirurgien les repère au bloc opératoire pendant l'intervention à l'aide des clichés et d'une sonde de détection.
  • colorimétrique : une fois la patiente endormie, le chirurgien injecte un colorant au niveau de la tumeur. Ce dernier va alors migrer vers les ganglions qui seront repérés aisément par leur coloration bleutée.

Les traitements médicaux
Dans certains cas, après discussion en réunion de concertation pluridisciplinaire, il pourra être proposé la réalisation de radiothérapie, curiethérapie ou chimiothérapie