Service De Chirurgie Cancérologique Gynécologique et du Sein - Professeur Lecuru

Service de Chirurgie Cancérologique Gynécologique et du Sein

Pôle Cancérologie – Spécialités de l'HEGP.
Labellisé par l'APHP «centre expert cancer du sein» et «centre expert en oncologie gynécologique».

chirurgiegynecologique.eu


Cancer de l'ovaire - Traitements

Le traitement des cancers de l’ovaire associe la chirurgie, de façon quasi constante la chimiothérapie et fréquemment de nouveaux traitements apparus récemment comme un anti-angiogénique (bevacizumab ou AVASTIN), ou un inhibiteur de PARP (olaparib ou LYNPARZA).

  • La chirurgie est un traitement important du cancer de l’ovaire. Son objectif est de supprimer la totalité de la tumeur présente au niveau des ovaires, du petit bassin et de l’abdomen. Elle est dite alors complète. Pour les stades précoces, touchant uniquement un ovaire, elle peut être le seul traitement nécessaire.
  • Une chimiothérapie est l’autre traitement important du cancer de l’ovaire. Elle associe le plus souvent deux médicaments (paclitaxel TAXOL et carboplatine CARBOPLATINE) et vise à traiter les éventuelles cellules cancéreuses restantes après l’intervention chirurgicale.
  • Le traitement anti-angio-génique, (bevacizumab ou AVASTIN) vise à moduler la vascularisation des zones tumorales. Il est donné en complément de la chimiothérapie.
  • Les inhibiteurs de Parp (olaparib ou LYNPARZA) modulent la réparation de l'ADN. Ils sont indiqués chez les patients dont le cancer est du à une prédisposition héréditaire (mutation génétique) ou aux patientes dont les cancers sont biologiquement proches.

Le choix des traitements, leur association, leur séquences, est décidés en fonction du stade, du grade, de la présence d’une mutation génétique ect…il s’agit donc de plus en plus souvent d’un traitement «personnalisé».